Kronos

1280 CHF

Liste d'envie
Auteur Witold Gombrowicz
Editeur Gallimard
Collection Folio
Parution 31/05/2018
EAN 9782072763588
Dewey 891.858
Catégories Littérature (Belles-Lettres) et techniques d’écriture
Disponibilité Sur commande, 2-3 semaines

Tous les lecteurs de Witold Gombrowicz connaissent son Journal, mais personne à ce jour ne soupçonnait l'existence d'un autre journal, sulfureux, celui dont l'auteur disait à sa femme Rita : "Si la maison brûle, prends le Kronos et cours le plus vite possible." Le manuscrit était resté totalement secret, après la mort de Gombrowicz en 1969 à Vence. De ce paquet de feuilles manuscrites, l'auteur surgit, mis à nu. Gombrowicz retrace sa vie année après année depuis 1922. Les ennuis de santé et d'argent. Les lieux. La gloire tardive qui l'atteint. La sexualité sans fard. C'est la coulisse de l'OEuvre, le laboratoire ouvert à notre regard.

Auteur Witold Gombrowicz
Editeur Gallimard
Collection Folio
Parution 31/05/2018
Format Poche
Pages 417
Reliure Broché
Thème Littérature moderne et contemporaine / Mémoires, journaux intimes
Genre Littératures étrangères contemporaines / Traduction en français
Dewey 891.858

Witold Gombrowicz est né en 1904 dans une famille de la noblesse terrienne, au sud de Varsovie. Après des études au lycée catholique de Varsovie, il fait des études de droit et obtient sa licence en 1926. En 1928, il séjourne un an en France, puis retourne en Pologne où il fréquente les cafés littéraires. Mémoires du temps de l'immaturité paraît en 1933 (ce recueil de contes reparaîtra, augmenté, en 1957 sous un autre titre : Bakakai). Les publications se succèdent : Ferdydurke en 1937, une pièce de théâtre, Yvonne, princesse de Bourgogne, en 1938, un roman, Les envoûtés, qui parait en feuilleton en 1939. Surpris par la guerre alors qu'il se trouve en Argentine, il décide d'y rester. En 1947, il entreprend avec des amis la traduction espagnole de Ferdydurke et entre comme employé au Banco Polaco (il y restera huit ans). A partir de 1951, il collabore à la revue polonaise Kultura à Paris. Il fait paraître Trans-Atlantique en polonais ainsi que quelques extraits traduits en français. Il décide en 1955 de vivre de ses droits d'auteur et de divers petits revenus. Entre 1959 et 1961, il écrit des textes pour Radio Free Europe, qui seront publiés après sa mort sous les titres Souvenirs de Pologne et Pérégrinations argentines. En 1957, certaines de ses oeuvres sont publiées pour la première fois depuis la guerre en Pologne avant d'être rapidement interdites. Elles le resteront jusqu'en 1986. En 1958, Ferdydurke paraît en France, suivi en 1960 par La pornographie puis, en 1964, par le premier volume du Journal. Le 8 avril 1963, il quitte l'Argentine pour Berlin-Ouest où il séjourne comme invité de la Fondation Ford et du Sénat. A Paris, on joue pour la première fois en Europe une de ses pièces, Le Mariage. En 1964, il s'installe à Vence, dans les Alpes-Maritimes. Durant ses dernières années, il publie Cosmos, qui obtient le prix international des Editeurs (1967), une nouvelle partie de son Journal (1966) et Opérette (1967). Entretiens avec Dominique de Roux paraît en 1969. Il meurt quelques mois plus tard, à Vence, le 24 juillet 1969.

Si vous avez une question concernant ce produit, nous vous prions de nous envoyer un message et nous vous répondrons au plus vite.

Prénom
Nom
Email
Message
{_CONTENT}
CAPTCHA*

Historique de la visite

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer
par exemple, des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.